• La personne qui pense au suicide n'est ni lâche ni courageuse; elle est épuisée, désespérée, aveuglée par sa souffrance et n'est plus en mesure de percevoir les avenues possibles.
  • La personne suicidaire donne généralement des indices et messages annonçant son intention dans l'espoir plus ou moins conscient de recevoir de l'aide; elle est hésitante face à la mort et peut changer d'idée en tout temps.
  • La personne qui reçoit de l'aide peut graduellement envisager d'autres issues que la mort pour apaiser sa souffrance, c'est pourquoi il est important de surmonter les préjugés et de lui permettre de parler librement de ce qu'elle vit.
  • Il est faux de croire qu'une personne qui a traversé une crise suicidaire sera toujours suicidaire.
  • Une personne suicidaire ne souffre pas nécessairement de maladie mentale tout comme une personne atteinte de maladie mentale n'est pas nécessairement suicidaire.
 
Connexion | Tous droits réservés - CPS 02 - 2008